Welcome to the Roman Baths Blog!

This blog is a behind the scenes look at the Roman Baths in Bath. We hope you enjoy reading our stories about life surrounding the Roman Baths.



Tuesday, 21 August 2012

Tout sur... Le verre (It's all about.... glass)


J’ai adoré créer l'exposition sur le verre pour la National Science and Engineering Week (la Semaine nationale de la science et l'ingénierie) parce que j'ai appris beaucoup de choses sur l’histoire du verre et la science de la fabrication du verre. Mon plaisir n’était pas seulement d’admirer de beaux objets, je vous le jure !

Mon stand et moi…
Les objets que j'ai choisis étaient parfaits pour une chronologie qui montrait le développement des techniques de fabrication du verre et leurs emplois aussi bien dans la fabrication de l'obsidienne (le seul verre naturel, fait à partir de lave) que de bijoux en verre modernes faits en utilisant les techniques et les teintures développées il y a plus de 2000 ans.

Ce sont les romains qui ont transformé la fabrication du verre avec l'invention du soufflage de verre. Cette technique est efficace parce que les atomes et les molécules de verre fondu bougent librement et ne se solidifient pas en forme de cristal quand le verre se refroidit comme la plupart des autres matériaux. Le verre en train de se refroidir reste souple et donc peut être manipulée en y faisant des bulles avec un long tube. Le verre peut être modelé de quelque forme que ce soit avant de durcir.

La technique de soufflage du verre est encore utilisée aujourd'hui et la composition du verre moderne est très proche de celle des objets romains. Elle comprend:

• Du sable (la silice), le <>. 65-70% du mélange total.

•De la soude, le <>. 15% du mélange total, elle rend la solidification du verre plus efficace.

• De la chaux, le stabilisant. 10% du mélange total, elle rend le verre plus durable et résistant aux produits chimiques.

• Des morceaux de récipients difformes, cassés, ou vieux, appelés <>, qui baissent la température nécessaire pour la fusion.

• Des impuretés et teintures diverses constituant les 5-10% restant.

Les teintures sont pour la plupart des métaux en poudre et les teintures utilisées pour colorer le verre ancien sont toujours bien connues. Parmi les teintures les plus utilisées on trouve:

• Le fer (Fe), qui donne un bleu clair, un vert bouteille, une couleur ambre, ou un noir. Le fer est souvent utilisé pour colorier les bouteilles de vin, mais le chrome (Cr) est plus souvent utilisé aujourd'hui.

• Le manganèse (Mn) était autrefois utilisé pour donner un violet ou un jaune ou bien pour décolorer. Le verre transparent était de grande valeur.

• Le cuivre (Cu), qui donne un bleu, un vert, un rouge rubis ou opaque, mais plus connus pour donner une couleur turquoise.

• Le cobalt (Co), qui donne un bleu chaud et profond, en particulier dans le verre qui contenant du potasse (bois brûlé et fougère)

Au XIXème siècle, des teintures plus étranges comme l’uranium étaient utilisées par les verriers qui ne connaissaient rien des dangers de la radiation et donnaient un jaune presque fluorescent!

Verre romain de la Collection du Musée BATRM 2003.22.8
C'est formidable que ces techniques et recettes anciennes soient encore utilisées fréquemment dans le monde moderne, mais ce que je trouve le plus incroyable est le concept de leur invention. En effet, quelle sorte de personne se résout à planter un tuyau dans une motte de sable chauffée à blanc pour y souffler dedans?!

Source text: http://bathsbloggers.blogspot.co.uk/2012/04/its-all-about-glass.html

Translated by Sarah Uhl - Cardiff  University MA Tanslation Student.

No comments:

Post a comment